Warning: Creating default object from empty value in /home/thre8130/cabinet-farout.fr/wp-content/themes/movedo/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Crédit immobilier : très bonne nouvelle pour les emprunteurs - Cabinet Farout

Crédit immobilier : très bonne nouvelle pour les emprunteurs

Crédit immobilier : très bonne nouvelle pour les emprunteurs

Crédit immobilier : très bonne nouvelle pour les emprunteurs

2792 1302 Cabinet Farout

La mensualisation du taux d’usure, qui devait prendre fin cet été, sera prolongée au moins jusqu’en 2024. Cette mesure doit permettre aux ménages d’accéder plus facilement au marché du crédit immobilier.

Les emprunteurs peuvent souffler. La Première ministre Elisabeth Borne, qui dévoilera lundi 5 juin une série de mesures pour faire face à la crise du logement, va annoncer que le taux d’usure sera actualisé tous les mois jusqu’en 2024. Cette mensualisation du taux plafond, qui avait été mis en place de manière temporaire en février dernier afin de débloquer le marché du crédit, devait initialement prendre fin le 1er juillet 2023. Elle sera donc finalement prolongée pour un semestre au minimum.

Pour rappel, le taux d’usure est le taux maximum auquel les établissements bancaires sont autorisés à prêter de l’argent dans le cadre d’un crédit immobilier. En temps normal, il est calculé tous les trois mois par la Banque de France. Mais, afin de permettre aux banques d’augmenter leurs taux de manière plus régulière et de financer plus de crédits, il est désormais mensualisé.

Autre bonne nouvelle pour les emprunteurs : le gouvernement se dit favorable à un assouplissement des règles d’accès au crédit. Actuellement, le taux maximum d’endettement pour les ménages s’élève à 35%, une contrainte fixée par Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), autorité sous l’égide de Bercy. Avec la hausse des taux, ce taux d’endettement maximum exclut bien souvent les ménages modestes de l’emprunt. Pour relancer le marché du crédit, le gouvernement pourrait donc assouplir cette fameuse règle des 35%. Autre option sur la table : l’allongement de la durée maximum des prêts immobiliers, qui est fixée à 25 ans. Les emprunteurs devraient être rapidement fixés puisque le HCSF devrait se prononcer sur un éventuel assouplissement des règles d’accès au crédit dès le 13 juin prochain.

SOURCE : CAPITAL.FR

Laisser une réponse