Épargne : ce service méconnu qui permet de retrouver de l’argent oublié

Épargne : ce service méconnu qui permet de retrouver de l’argent oublié

Épargne : ce service méconnu qui permet de retrouver de l’argent oublié

1726 1078 Cabinet Farout

Le nom de « Ciclade » ne vous évoque rien ? Rassurez-vous : peu de Français ont connaissance de ce service, pourtant très utile. Zoom sur un outil qui permet de retrouver de vieux trésors.

Un livret d’épargne ouvert à la naissance ? Un ancien plan d’épargne salariale ? Une assurance vie laissée de côté ? Au fil des ans, il est facile d’oublier un placement. Au bout d’un certain temps, la somme qui y figure est transférée auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). C’est là que l’outil nommé « Ciclade » intervient : il permet de retrouver d’anciennes sommes d’argent passées aux oubliettes. Voici son fonctionnement, trop peu connu.

Qu’est-ce que Ciclade ?

La Caisse des dépôts et consignations, ou CDC, est un établissement financier public. Cet organisme gère notamment les avoirs oubliés des Français. Pour leur permettre de retrouver leur argent, la CDC a créé un outil : Ciclade. C’est en 2017 que ce nouveau service fait son apparition. À son arrivée, la communication autour de Ciclade suscite l’intérêt : 1,2 million de demandes sont déposées. Pourtant, dès 2018 l’attrait du public pour cet outil semble en berne : seules 352 000 recherches sont comptabilisées. En cause ? Quasiment plus aucune publicité n’est faite autour de cette plateforme.

Pourtant, l’outil Ciclade est très utile, puisqu’il permet de récupérer de l’argent en provenance d’un vieux compte courant, d’un Livret A ou encore d’une assurance vie. En effet, au bout d’un certain laps de temps, les produits bancaires deviennent inactifs. Pour un compte chèque, ce délai est fixé à un an sans mouvement ni signe de vie de son détenteur. Pour un livret d’épargne, un plan d’épargne entreprise (PEE) ou un compte-titres, ce délai est repoussé à 5 ans. Passée cette période, la banque conserve encore l’argent du titulaire pendant 3 à 10 ans pour la plupart des contrats, avant de le transférer à la CDC qui le gardera à son tour pendant 20 à 27 ans. Au-delà, l’argent est définitivement perdu et reversé à l’État.

Retrouver de vieilles sommes d’argent avec Ciclade, mode d’emploi

L’outil développé par la CDC est particulièrement simple d’utilisation. En premier lieu, les particuliers doivent se rendre sur le site internet dédié, ciclade.caissedesdepots.fr, dans la rubrique « Je lance ma recherche ». Il faut alors saisir un certain nombre d’informations : les siennes si l’on recherche un contrat à son nom, ou celles d’une personne décédée si l’on veut savoir si elle nous a désigné comme bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie. Les éléments obligatoires à préciser sont le nom, le prénom, la date de naissance, la date de décès le cas échéant et la nationalité. Il est aussi possible de préciser une adresse, la commune de naissance, le nom marital ainsi que les autres prénoms.

Grâce à ces précisions, le site internet de Ciclade conclut si une correspondance existe ou non. En cas de concordance, une seconde étape débute. Il s’agit là de créer un compte en ligne et d’y joindre une pièce d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile. Le service de la CDC se charge alors de vérifier les éléments transmis. Après validation du dossier, le particulier doit renseigner ses coordonnées bancaires pour récupérer la somme d’argent oubliée. Le virement est réalisé en 3 jours sur le RIB transmis. Seule exception : le délai est plus long pour les demandes qui émanent de bénéficiaires d’un contrat d’épargne. En effet, dans le cadre d’un dossier de succession, l’intervention du notaire en charge de l’affaire est nécessaire. Ici, il faudra compter en moyenne 90 jours pour finaliser sa démarche.

Source de l’article : Ouest-France.fr

Laisser une réponse