Épargne et fiscalité – quels produits ouvrir en 2018 ?

Épargne et fiscalité – quels produits ouvrir en 2018 ?

823 463 Cabinet Farout

Vous souhaitez optimiser vos revenus et épargner sur le moyen, voire le long terme ?
Comme beaucoup d’épargnants français, votre critère de choix majeur est la sécurité du
placement. Il ne faut pas oublier que l’apparition de la flat tax en janvier 2018 a changé la
donne.

Épargne : l’assurance vie toujours numéro 1 !

Les rendements les plus attractifs se font incontestablement via les fonds en euros de
l’assurance vie. En se restreignant aux fonds étant les plus accessibles, les meilleurs
rendements de 2017 tournent à 2 pourcents ou plus. Cela correspond à 1,40 pourcent net
après que la flat tax est été appliqué. Outre le point fort de la sécurité et du rendement,
l’assurance vie est un placement souple : elle offre la possibilité de tester des supports
présentant plus de risques comme par exemple les fonds en unité de compte. Toutefois, les
contrats d’assurance vie proposées par les banques classiques sont soumises à de nombreux
frais. Ainsi, vous pouvez vous ressentir froidi en vu de l’aspect tarifaire de cette assurance.

Plan épargne logement

Le principal point fort du PEL est le pécule bloqué durant des années avec une base
minimale de quarante-cinq euros mensuel. L’autre avantage est la possibilité de bénéficier
d’un PEL à terme. Les spécificités de ce placement peuvent attirer les épargnants afin de par
exemple sécuriser l’épargne d’un de leurs enfants ou pour l’aspect épargne projet du plan
épargne logement. Le principal point faible de ce placement est son taux contractuel de un
pourcent avec par conséquent une rémunération à l’année de 0,70 pourcents net de
cotisations fiscales ainsi que sociales. Ainsi, les bénéfices sont plutôt faibles si on prend en
compte les contraintes du produit surtout en comparant avec les 0,75 pourcents net du livret
A.

Livrets bancaires

Les livrets bancaires ont pour principal point fort leur fiscalité. En effet, cette dernière est
plus lisible grâce à la flat tax. Les taux promotionnels quant à eux sont également attractifs
puisque 2 pourcents permettent de toucher 1,40 pourcent net d’impôt. Le principal point
faible des livrets bancaires reste leur taux de base qui s’avère être très bas. Exception près
au livret Distingo et Zesto avec un taux brute de 1 pourcent. Sachez que le taux moyen des
livrets est de 0,14 pourcent.

Livret A, LDDS, LEP et Livret Jeune

Le principal point fort de ces placements sont la disponibilité de l’épargne et par conséquent
une rémunération totalement défiscalisée. Les taux proposés s’avèrent être hauts surtout en
comparaison aux rendements effectifs sur les autres produits liquides. Ainsi, le Livret Jeune
peut tutoyer les deux pourcents et le LEP présente un bon taux de 1,25 pourcent. Le futur de
ces placements n’est pas forcément radieux puisque le gouvernement va par exemple
modifier la formule du Livret A en instaurant un taux planché de 0,50 pourcent. Autre
inconvénient : les plafonds de ces livrets avec par exemple 22 950 euros pour le livret A.

Laisser une réponse