Epargne : le grand vertige du Livret A

Epargne : le grand vertige du Livret A

Epargne : le grand vertige du Livret A

1100 730 Cabinet Farout

Près de 15 milliards d’euros ont été collectés au premier trimestre sur le Livret A et son petit frère, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Du jamais-vu depuis 2013.

Les arbres ne montent certes pas jusqu’au ciel, comme le veut l’adage boursier, mais le Livret A semble tenté de défier les lois de la nature depuis le début de la crise sanitaire…

En mars 2021, 2,80 milliards d’euros sont venus gonfler les montants placés sur ce livret défiscalisé. Il s’agit de la collecte nette – les dépôts, moins les retraits. En ajoutant la collecte du Livret de développement durable et solidaire (LDDS), d’un montant de 870 millions d’euros, cela porte à 3,67 milliards le gain enregistré le mois dernier par ces deux livrets, selon les données publiées mercredi 21 avril par la Caisse des dépôts et consignations.

Avec ces 2,80 milliards, le Livret A fait certes moins bien qu’en janvier et février, mois durant lesquels avaient respectivement été engrangés 6,32 milliards et 2,86 milliards d’euros, mais il signe son meilleur mois de mars en dix ans, indique l’institution.

C’est toutefois l’accumulation des sommes récoltées au fil des mois qui donne surtout le vertige. Près de 15 milliards d’euros (14,63 milliards très exactement) ont en effet été collectés au premier trimestre 2021 par les deux livrets – 11,98 milliards sur le Livret A et 2,65 milliards sur le LDDS.

44 milliards en 13 mois

Il faut remonter à l’année 2013 pour trouver un score similaire pour un premier trimestre : cette année-là, 16,05 milliards avaient été récoltés durant les trois premiers mois, dont 11,54 milliards sur le Livret A. En cause notamment, à l’époque : des relèvements des plafonds de versements de ces produits d’épargne réglementés.

En treize mois, soit depuis début mars 2020, mois du premier confinement, presque 44 milliards ont été collectés sur les deux livrets, soit en moyenne 3,4 milliards par mois. A titre de comparaison, la collecte mensuelle moyenne avant la crise s’élevait à 1,4 milliard en 2019 et 1,1 milliard en 2018.

Lire l’intégralité de l’article d’Aurélie Blondel sur Le Monde

Laisser une réponse