Fiscalité: «Français, pédalez!»

la fiscalité et les français

Fiscalité: «Français, pédalez!»

318 159 Cabinet Farout

«Quand je donne quatre coups de pédales, il y en a trois pour l’État!» Au pays de l’impôt roi, Bernard Hinault est entré avec panache au panthéon des plus belles citations fiscales. Chapeau, le cycliste! Depuis plus de trente ans, notre pays n’a plus jamais entendu résonner La Marseillaise sur les Champs-Élysées. En revanche, en matière de matraquage fiscal, la France est indétrônable. Cette année encore, nous avons gagné le triste trophée de la «libération fiscale» la plus tardive d’Europe (ex aequo avec l’Autriche), autrement dit le jour à partir duquel les salariés ne travaillent plus pour payer impôts, charges et prélèvements, mais commencent à gagner de l’argent pour eux-mêmes.

La situation s’est certes un peu améliorée depuis les années Hollande (on se console comme on peut), mais n’a pas fondamentalement changé avec nos Marcheurs. Le niveau des prélèvements obligatoires (44,5 % de la richesse produite) reste stratosphérique et ne fléchit pas.

Lire l’intégralité de l’article sur Figaro.fr

Laisser une réponse